dimanche 22 février 2009

Le JdeQ est condamné à redevenir MédiaMatinQuébec

En toute humilité, je vous admets ne pas être un spécialiste dans le domaine. Toutefois, mon sixième sens de blogueux me fait pressentir que les médias traditionnels vont déménager. Constatez vous-mêmes la répétition : d'abord, à Québec, les employés du Journal de Québec en conflit se liguent «indépendamment» pour fonder le MédiaMatinQuébec (qui s'avère viable, finalement!) et ceux du Journal de Montréal qui se retrouvent dans la rue... Frontenac. Je vous le dis, ils vont tous finir blogueurs.

Ils pourraient bloguer en ligne avec complément papier... Le MédiaMatinQuébec a prouvé sa rentabilité et sa popularité. De petit format, son médium papier rejoignait la population gratuitement et très efficacement. Le syndicat a aidé, certes... N'empêche que l'organisation fonctionne!

Le nombre de lecteurs qui convertissent au numérique leurs habitudes de consulter les sources d'information (actualités, faits divers, suivi des collègues et autres contacts) est grandissant et ne peut que condamner les médias traditionnels à se numériser presque entièrement. L'entêtement des grands de l'information à vouloir sauver les meubles ne fait que retarder l'inévitable. Je ne pense pas que ce soit du déni. Il s'agit pour eux, toujours selon moi, de jongler avec les oranges dont ils disposent présentement; les employés spécialisés, l'équipement coûteux, les immobilisations, les commanditaires dont la clientèle est soigneusement ciblée, les investisseurs et la liste est encore longue. Voyons ça comme un train lancé à 200 km/h qui se rend compte que les rails prennent brutalement fin au bout de 2 km.

Les conflits de ces deux dernières années chez nos collègues de Quebecor devraient sonner une cloche, tout au moins nous présenter un feu jaune. De notre côté, on ne peut qu'attendre la débâcle et accueillir dans notre généreuse blogosphère ces malheureux artisans du journal. Le mot «journal» figurera dans quelque nostalgique titre de blogue, en souvenir de cet ancêtre de papier qui prit place à la table du déjeuner.

Tout n'est pas fini! Les clips de nouvelles ne sont pas morts. Ils s'intègrent très bien dans un billet de blogue et sont parfaitement «visionnables» sur les différents appareils portatifs pouvant afficher Internet.

En attendant le retour d'un MédiaMatinQuébec bimédia, il y aura toujours Communauté Québec. ;)

Jean-François Patrice Néron

2 commentaires:

jeffqc a dit…

bon point de vue! je crois même que media matin quebec et même un probable media matin montreal serait plus que viable et pourrait facilement devenir payent et compétitioner les autres médias avec cette concentration de journaliste d'expérience!

michelmo a dit…

Je crois que c'est plus grave que cela. J'en ai parlé sur Les 7 du Québec les7duquebec.wordpress.com (De la convergence à la divergence : je suis un décrocheur, 20 février). Cela ne se fera pas du jour au lendemain (la mort des journaux) mais on pourrait bien assister à une accélération du phénomène. Serons-nous moins bien informé pour autant? J'en doute. Le niveau d'«information» de la population est tellement bas de toute façon. Comment le rehausser?